Béa Diallo, déjà prêt à succéder à Vervoort

Le député- échevin ixellois se verrait bien à la tête du PS bruxellois

PRÉSIDENCE Les déclarations se succèdent, dans les rangs socialistes bruxellois. Et les spéculations d’aller bon train. Selon toute vraisemblance, c’est Rudi Vervoort, actuel président du PS bruxellois, qui succédera à Charles Picqué avant la fin de l’été 2013.

Et Béa Diallo, député régional et échevin ixellois, se verrait, lui, bien rassembler les Bruxellois(es). C’est dans les colonnes du Soir d’hier qu’il sort ainsi du bois. “On dit que les jeux sont ouverts. Si c’est le cas, oui, je suis candidat pour la présidence du PS bruxellois”, nous a-t-il ainsi répété.

Selon lui, il faut arrêter de se lamenter sur le fait qu’il n’existe pas de relève depuis le départ de Philippe Moureaux et alors que Charles Picqué s’apprête, à son tour, à quitter son poste actuel.

“Ça m’énerve d’entendre sans arrêt qu’il n’y a pas de relève au PS bruxellois. Je veux prouver le contraire. J’ai acquis de l’expérience. Cela fait huit que je m’investis en politique. Je ne serai jamais un politique professionnel, mais j’ai pris de la bouteille”, dit-il également.

Face à Didier Reynders, pourrait-il faire le poids, en 2014 ? Il ose, en tout cas, le croire et se pose en rassembleur. “I l y a des jeunes au PS bruxellois qui veulent prendre leurs responsabilités. La relève est là. Je veux rassembler des gens autour de moi en tant que bon zinneke de Bruxelles.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *