Discours de Bea Diallo : Présentation du Réseau des autorités locales belges pour la Palestine

Bonsoir à tous,

C’est à la fois un grand honneur et une grande joie pour moi d’inaugurer ce soir cette soirée de lancement du Réseau des autorités locales belges en Solidarité avec la Palestine.

Début  2014, Serge Hustache et moi-même nous sommes rencontrés pour partager nos expériences respectives de coopération décentralisée en Palestine. Nous nous sommes aperçus que nous partagions à la fois le même coup de cœur pour ce pays et les mêmes résultats positifs pour les projets que nous y développions. Nous étions animés par le même soutien au peuple palestinien, au respect de ses droits et à la reconnaissance de son Etat. De nos discussions est née l’idée de constituer une plate-forme de coordination entre les villes et communes belges et palestiniennes et de rassembler des collectivités désireuses de contribuer à la mise en œuvre d’une solidarité concrète envers la Palestine (sensibilisation, échanges, projets de coopération, jumelages, partenariats, etc.).

A Ixelles nous avons un jumelage depuis plus de 10 ans avec la collectivité de Zababdeh, qui se concrétise par des projets d’accès à l’eau et par des échanges culturels. J’ai personnellement participé à plusieurs voyages sur place, dont une expérience inoubliable auprès des bédouins, peuple oublié de tous, auprès de Marco Abramowicz et de l’Association Solidarity With Beduins.

Nous avons également un jumelage avec une ville israélienne (Megiddo). Nous sommes convaincus de l’importance et de le l’efficacité du niveau d’action local, le plus proche des citoyens, et de la coopération décentralisée.

Vous devriez voir les étoiles dans les yeux des gamins qui reviennent d’un séjour d’échange entre une école ixelloise et une école de Zababdeh, entendre comme ils ont réfléchi au-delà des simplismes, grandi, partagé au contact de ce pays qu’ils ne connaissaient qu’à travers les séquences les plus sombres du JT !

Avec Serge, nous avons donc pris notre bâton de pèlerin et contacté un maximum de collectivités locales belges afin de les inviter à faire partie de l’aventure.

Saint-Josse, Liège et Tournai ont répondu présent, et nous entretenons des contacts avec d’autres communes intéressées. Merci à Véronique De Keyser et à Eric Jassins pour l’enthousiasme dont ils ont immédiatement fait preuve.

Dès le début, nous avons pu compter sur le précieux soutien de Leila Shahid (que je salue chaleureusement), puis de son successeur à Bruxelles M. Al Farrah. Nous sommes également accompagnés dans nos démarches par la FWB et par l’Association des Villes et communes de Bruxelles.

Nous espérons ainsi, à travers un partage d’expériences et de compétences et en développant des projets en partenariat créer de nouvelles synergies et augmenter la visibilité des actions entreprises afin de donner envie à d’autres communes belges de se lancer dans l’aventure d’un jumelage ou de projets de coopération avec des localités palestiniennes. Ou simplement de marquer leur soutien. Sur le long terme, ce réseau pourrait également prendre une dimension européenne, d’ailleurs nous sommes déjà en contacts étroits avec nos homologues français.

L’enjeu de la sensibilisation et de la visibilité n’est pas anodin dans ce contexte de demande de reconnaissance d’un état palestinien et d’exigence de respect du droit international. Par le niveau local et la coopération décentralisée, nous voulons nous placer du côté des citoyens, des écoliers, des musiciens, des agriculteurs, des ingénieurs, et les soutenir dans la construction de leur état.

Bea Diallo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *