30 June 2018

Prévention, Egalité des chances et Cohésion

À Ixelles comme ailleurs, nombreuses sont les personnes qui suite à un accident de parcours ou à l’accumulation des mesures antisociales adoptées ces dernières années se retrouvent en situation de grande précarité ou de sans-abrisme. De nouvelles approches de nature systémique tentent de répondre aux besoins complexes de ces personnes, dans une perspective d’autonomisation et, en tous les cas, de respect et de dignité.

Une politique socialiste se doit de sortir de la charité ponctuelle en misant structurellement sur l’inclusion, le respect, la dignité et l’autonomisation des personnes, notamment par un accompagnement global et individualisé.

J’ai souhaité créer un nouveau service au sein de la commune qui se charge de combattre les discriminations de tout type (genre, origine socioculturelle, handicap…). Une forte attention a été portée à la lutte contre les violences faites aux femmes et aux violences intrafamiliales. Depuis le début de ma carrière d’ailleurs je me bats contre toute forme de violence.

  • Création du service Egalité des chances qui a pour but de lutter contre toutes les formes de discrimination (genre, origine socioculturelle, handicap…).
  • Signature de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, signature de la Charte-Agenda mondiale des droits de l’homme dans la cité (dans le cadre de la campagne «Ma commune pour les droits humains» d’Amnesty International). Signature de la Charte Droits humains: « les Droits humains au cœur de la cité à Ixelles.
  • Adhésion du Conseil communal au « Pacte des Villes et des Régions contre la violence sexuelle envers les enfants»
  • Création de la Concertation Ixelloise contre la Violence entre partenaires et intrafamiliale (CIVIO): regroupe la commune, le cpas, la police, l’associatif… Séance plénière annuelle autour d’une thématique précise (les enfants en situation de violence familiale, les mutilations génitales féminines…) et actions spécifiques, comme la campagne de sensibilisation «Issue de secours» contre la violence envers les femmes et la distribution d’un répertoire de contacts utiles en situation d’urgence.
  • Evénements de sensibilisation à la lutte contre les discriminations : chaîne contre le racismetous les 21 mars, soirée de gala «rire contre le racisme», distribution du ruban blanc contre la violence faite aux femmes, lutte contre les violences homophobes,
  • Organisation de marches exploratoires: exploration d’un quartier avec ses habitants pour avoir leur point de vue sur les aménagements à apporter (mobilité réduite, poussettes, femmes seules etc.)
  • La semaine des femmes: vitrine des activités et de l’engagement au quotidien du monde associatif et du service égalité des chances. Culture, information, sensibilisation… pour tous, pour ouvrir les horizons, abattre les stéréotypes et rappeler les combats à mener en matière d’égalité.
  • Mise en place du Genderbudgeting
  • Mise en place de la CISA, Concertation Ixelloise contre le Sans-Abrisme, qui réunit un grand nombre d’acteurs issus des services communaux, du CPAS et du secteur associatif spécialisé sur la question du sans-abrisme, afin de favoriser les articulations entre les différents secteurs (santé, logement, emploi, propreté,…) et de développer un lieu de coordination au niveau de la commune en matière de sans-abrisme.
  • Mise en place du projet pilote « Housing First »: 2 familles roms ont bénéficié d’un logement et d’un accompagnement global et personnalisé pour retisser les liens sociaux, économiques, administratifs, scolaires, affectifs, psychologiques… Ixelles est une commune pionnière à ce niveau.
  • Mise en place du Centre d’Accueil de jour pour les sans-abris donnant l’occasion de se réchauffer autour d’un café et d’une soupe, voire de prendre une douche, mais aussi de rencontrer de façon récurrente et dans une ambiance chaleureuse des professionnels de l’accompagnement et de la réinsertion 
  • Edition de cartes avec pictogrammes recensant tous les services et infrastructures disponibles sur le territoire (accès à l’eau, à la nourriture, aux soins, à un accompagnement administratif…) 
  • Lancement des « Anges d’Ixelles» : des « anges gardiens » sillonnent les rues d’Ixelles, des médiateurs qui ont pour mission d’assurer une présence visible, dissuasive et rassurante aux heures de plus grande nécessité.
  • Mise en place de diverses formationspour le personnel communal : violence, stéréotypes
  • Editions et distribution de brochures d’informations et de sensibilisations
  • Mise en place de travailleur communautaire dans le quartier de l’Aulne à travers le plan de cohésion sociale
  • Mise en place du Plan Cohésion Sociale à Akarova
  • Mise en place des dispositifs de médiations locale, sociale et réparatrice